ACIERS AMÉLIORÉS POUR LA CORROSION ATMOSPHÉRIQUE – CORTEN

 

En Europe, c’est la norme EN 10025-5 qui traite de ces aciers de construction dont l’origine remonte à un brevet des années 1930: dans ces années-là, la United States Steel Corporation (USS) a breveté un acier amélioré appelé COR-TEN, acronyme de haute résistance à la corrosion (CORrosion resistance) et haute résistance mécanique (TENsile resistance), ses 2 caractéristiques principales.


La haute résistance à la corrosion atmosphérique est obtenue grâce à un phénomène similaire à la passivation des aciers inoxydables : les oxydes protecteurs de surface qui se forment sont très résistants et ont une couleur brune de différentes nuances en fonction du milieu environnant et du temps d’exposition. Comme pour les aciers inoxydables, le revêtement d’oxyde se reforme lorsqu’il est retiré (auto-passivation). De manière générale, on peut supposer qu’en milieu urbain ou rural la corrosion du COR-TEN s’arrête après une réduction d’épaisseur d’environ 0,5 mm, alors que dans des milieux plus agressifs elle progresse à une vitesse bien inférieure à celle d’un acier au carbone.


Grâce à cette caractéristique, COR-TEN peut être utilisé sans revêtements de protection tels que la galvanisation ou la peinture. Si, pour des raisons esthétiques, une peinture est nécessaire, l’entretien ordinaire du revêtement est bien moindre que dans le cas de l’acier normal. La résistance mécanique élevée permet la réduction du poids des structures et par conséquent des coûts avec les mêmes performances.


Aujourd’hui, le COR-TEN est principalement utilisé pour les façades, les ponts et le mobilier urbain, en raison de sa caractéristique d’être jusqu’à 8 fois plus résistant à la corrosion que l’acier ordinaire au carbone.

Autres Objets

Laisser un commentaire

Call Now Button