Coronavirus. Armella: «Saisir les changements»

Le directeur général de Schiavetti Lamiere forate illustre la stratégie de «résistance» à l’impact de l’épidémie.

« Covid-19 constitue une urgence sanitaire aux répercussions économiques graves et inexplorées, qui mettra certainement à rude épreuve la plupart des secteurs de production, ce qui a suscité une inquiétude généralisée chez tous les opérateurs du marché ».

Partant d’une considération générale, parlant avec siderweb, Antonio Armella, directeur général de Schiavetti Lamiere forate de Stazzano (AL) – qui possède 150 ans d’histoire et fabrique des produits finis en acier au carbone, galvanisé, acier inoxydable, aluminium, corten, magnelis et non seulement cela, utilisé par des clients de 50 pays sur les 5 continents – avant de parler de leur entreprise.

«Tout d’abord, nous avons pris soin de protéger la santé des employés, notre ressource la plus importante – explique Armella – mettant rapidement en œuvre un plan de maîtrise de l’infection, adoptant des mesures de santé adéquates et recourant à un travail intelligent dans la mesure du possible. A tel point que, avec fierté, nous pouvons dire qu’à ce jour, aucun des « nôtres » ni leurs familles n’ont été infectés.  »

Grâce à ces mesures organisationnelles, cependant, « nous avons pu servir les chaînes d’approvisionnement essentielles pendant le verrouillage et nous avons redémarré à pleine capacité le 4 mai, pour respecter les engagements de livraison de matériel », explique le directeur général de Schiavetti.

Sans se cacher, mais sans dramatiser, Antonio Armella affirme que « la baisse du chiffre d’affaires et des commandes est considérable mais, selon nous, conforme à celle de l’ensemble de notre chaîne d’approvisionnement. La trésorerie, en revanche, est régulière avec une clientèle fidèle et fiable».

Prévoir ce qui va se passer au second semestre « est extrêmement difficile mais, malgré les signes de reprise encore faibles, nous sommes certains que les investissements et la consommation retrouveront leur niveau d’avant crise dans quelques mois grâce aux mécanismes d’adaptation des individus à la nouvelle situation sociale, des mécanismes déjà en place ».

Armella exprime par ailleurs un point de vue partagé avec les autres acteurs du secteur avec lesquels siderweb s’est entretenu: de la crise induite par Covid-19 des enseignements importants peuvent et doivent être tirés. « Les entreprises – explique le directeur général de Schiavetti – doivent saisir les changements dans la continuité de leur mission sans improviser les actions dictées par la situation mais en réagissant de manière ordonnée et organisée ».

Selon lui, en effet, « il est faux de céder à la tentation de prendre des mesures irréfléchies pour maintenir le cycle de production actif qui pourrait donner satisfaction à court terme, accentuant et prolongeant la crise à moyen-long terme ».

Quant aux mesures prises par le gouvernement, Antonio Armella est décidé: «Des institutions, qui ont évolué lentement et de manière confuse, nous espérons avoir recours, sans se plier au moment de la bureaucratie, aux nombreux instruments financiers et sociaux à leur disposition, en introduisant des ressources dans le les entreprises, notamment les non-remboursements, mais nous soulignons qu’il leur appartient également de transmettre le message que le retour à la normale sera plus rapide que prévu pour déclencher un cercle vertueux de dépenses « .

Publié sur siderweb, 29 mai 2020

 

Autres Objets

Laisser un commentaire